Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Guyot Patrick

Titre : Bulletin de l'APMEP. N° 438. p. 68-78. L'enseignement mathématique dans les écoles techniques au XIXe siècle. L'exemple de l'école Schneider du Creusot.
English title: Mathematics teaching in vocational schools in the 19th century. The example of the Ecole Schneider at Le Creusot. (ZDM/Mathdi)

Editeur : APMEP Association des Professeurs de Mathématiques de l'Enseignement Public (APMEP) Paris, 2002
Format : 17 cm x 24 cm, p. 68-78  ISSN : 0240-5709

Type : article de périodique ou revue Langue : Français Support : papier

Public visé : chercheur, enseignant, formateur

Classification : A39Revues, article de revue
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 D99Histoire de l'enseignement des mathématiques. Histoire de l'enseignement de l'informatique
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 

Résumé :

L'auteur montre la conception qu'avaient les grands patrons de l'industrie du XIXème siècle : véritables patriarches autocratiques et paternalistes assurant à leurs employés et à leurs familles tous les besoins et en particulier ceux liés à l'éducation des jeunes, censés assurer la relève.
Aux usines Schneider du Creusot l'enseignement comportait 4 niveaux :
-Ecole élémentaire, ouverte à tous
-Ecole primaire Supérieure
- Cours supérieur conduisant à des postes de contremaîtres et d'ingénieurs.
Les programmes de mathématiques, à partir du primaire supérieur, c'est à dire à partir de l'âge de 12-13 ans, étaient assez ambitieux et aboutissaient dans le Cours Supérieur à un niveau comparable à celui de l'Ecole Centrale des Arts et Manufactures qui servait de modèle.
En géométrie, la "bible" était l'ouvrage en 4 volumes de Beché (1820), accompagné d'un livre du maître. Cet ouvrage se caractérise en particulier par la très grande importance qu'il accorde aux exercices. L'auteur en analyse différents passages.
Enfin l'auteur signale que si les Schneider avaient le souci de scolariser les filles (enseignement élémentaire + école ménagère), les mathématiques n'étaient pas considérées comme indispensables, hormis quelques éléments de comptabilité ménagère.

Notes :
Cet article est publié sous la rubrique "Dossier : Histoire de l'enseignement des mathématiques" préfacée par Jean-Pierre Friedelmeyer (p. 27-28).
Le Bulletin de l'APMEP (appelé "Bulletin Vert") paraît 5 fois par an. Il s'efforce, par des articles de fond : de couvrir l'actualité de l'enseignement des mathématiques de la maternelle à l'université, de contribuer à la formation approfondie des enseignants, d'entretenir, chez ceux-ci, l'esprit de recherche et de susciter des échanges avec ses lecteurs.

Une version texte intégral est en téléchargement sur le site " Bibliothèque numérique des IREM et de l'APMEP"

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 16/10/2019
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional