Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Fischer Jean-Paul

Titre : Bulletin de l'APMEP. Num. 488. p. 293-300. La dyscalculie développementale : réalité et utilité de la notion pour l'enseignement ?

Editeur : APMEP Association des Professeurs de Mathématiques de l'Enseignement Public (APMEP) Paris, 2010
Format : 17 cm x 24 cm, p. 293-300 Bibliogr. p. 299-300
  ISSN : 0240-5709

Type : article de périodique ou revue Langue : Français Support : papier

Public visé : chercheur, enseignant, formateur

Classification : A39Revues, article de revue
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 C49Aspects affectifs: motivation, anxiété, sentiments, image de soi, compétences et aptitudes. Personnalité, Créativité, Traits de caractères…
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 

Résumé :

La dyscalculie est une notion mal définie, mais la remplacer par "troubles de calcul" ne résout pas le problème. La dyscalculie "développementale", incapacité à apprendre à calculer à un niveau "normal" se distingue de la dyscalculie acquise (perte des capacités auparavant acquises). Elle peut résulter d'une dyslexie ; les méthodes classiques (comparaison avec des résultats "normaux" sont insuffisantes pour l'identifier sûrement. L'imagerie par résonnance magnétique permet d'affiner le diagnostic individuel, mais il est trop onéreux pour le généraliser et n'est que complémentaire à des diagnostics davantage comportementaux. La constitution de groupes témoins est illusoire.
Une approche est possible par les "temps de réponse" pour les comparaisons numériques.
L'hypothèse de l'origine génétique de la dyscalculie est discutable : la dyscalculie n'est pas un état permanent. Chez les adultes, la dyscalculie s'explique par le manque d'entrainement.
L'intérêt pédagogique de la dyscalculie serait la possibilité de remédiation, mais il n'y a pas plus de méthode fiable de repérage de la dyscalculie que de méthode incontestable de remédiation.
Mais les études sur la dyscalculie a incontestablement stimulé la recherche, sans avoir, à ce jour apporté des idées nouvelles.

Notes :
Cet article est publié sous la rubrique "Dossier : math et psycho" préfacé par Serge Petit (p. 281).
Le Bulletin de l'APMEP (appelé "Bulletin Vert") paraît 5 fois par an. Il s'efforce, par des articles de fond : de couvrir l'actualité de l'enseignement des mathématiques de la maternelle à l'université, de contribuer à la formation approfondie des enseignants, d'entretenir, chez ceux-ci, l'esprit de recherche et de susciter des échanges avec ses lecteurs.

Une version texte intégral est en téléchargement sur le site " Bibliothèque numérique des IREM et de l'APMEP"

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 07/07/2019
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN