Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Guichard Jacqueline

Titre : Bibliothèque Tangente. Num. 38. L'infini, une affaire de philosophes ou de mathématiciens ? p. 108-113.

Editeur : Editions Pôle Paris, 2010 Collection : Bibliothèque Tangente Num. 38
Format : 17 cm x 24 cm, p. 108-113 ISBN : 2-84884-110-9 EAN : 9782848841106  ISSN : 2263-4908

Type : chapitre d'un ouvrage, vulgarisation, popularisation Langue : Français Support : papier

Public visé : élève ou étudiant, enseignant, tout public Niveau Niveau scolaire visé par l'article : lycée, 2de, 1ère, terminale, licence Age : 15, 16, 17, 18, 19

Résumé :

Qu'entendre par le mot infini ? Ne désigne-t-il, comme le soutient Aristote, que l'indéterminé, c'est-à-dire ce dont les limites peuvent toujours être repoussées sans qu'on puisse envisager de fin (infini potentiel), ou bien l'infini a-t-il une réalité (infini actuel) et si oui, de quelle nature : physique, métaphysique, mathématique ? L'auteure de cet article présente les conceptions sur l'infini d'Aristote, de Descartes, de Leibniz et de Cantor.

Notes :
Cet article est publié sous la rubrique "Passerelles".
Il fait partie du dossier : Les querelles philosophiques autour de la science dans Bibliothèque Tangente n° 38 - Maths & philosophie.
Il est également paru dans Tangente Hors-série n° 38 - Maths & philosophie.

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 19/03/2019
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN