Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Nimier Jacques

Titre : Mathématique et affectivité. Une explication des échecs et des réussites.
English title: Mathematics and affection. Experiences in success and failure. (ZDM/Mathdi)
Deutscher Titel: Mathematik und Neigung. (ZDM/Mathdi)

Editeur : Stock Paris, 1976 Collection : Laurence Pernoud
Format : 15 cm x 230 cm, 256 p. Bibliogr. p.
ISBN : 2-234-00534-5

Type : ouvrage (au sens classique de l'édition) Langue : Français Support : papier

Public visé : élève ou étudiant, enseignant, parent d'élève Niveau Niveau scolaire visé par l'article : lycée, 2de, 1ère, terminale, licence Age : 15, 16, 17, 18, 19, 20

Résumé : Abstract Zusammenfassung

La réussite en mathématique est une des exigences scolaires de notre époque : il faut être bon en mathématique pour faire un BEP ; il faut être bon en mathématique pour "faire" des sciences économiques ; il faut être bon en mathématique pour "faire médecine"...
Et cependant certains sont "nuls en maths", alors que d'autres réussissent:
Jusqu'à présent, on n'a trouvé à ces échecs - ou à ces réussites - que deux causes : il n'est pas intelligent, il ne fait rien, ou, au contraire, il comprend vite, il travaille beaucoup.
L'auteur, professeur de mathématique et psychologue clinicien, s'est rendu compte que dans de nombreux cas, ni le manque d'intelligence, ni la paresse ne pouvaient expliquer l'échec. II a voulu aller plus loin, et chercher les autres causes possibles. Pour trouver, il a entrepris une vaste enquête auprès des lycéens : 734 questionnaires ont été analysés par ordinateur, 60 entretiens d'une heure ont été enregistrés au magnétophone.
En dépouillant ce matériel considérable, l'auteur est arrivé à la conclusion : à l'origine des échecs - et des réussites - il y a très souvent des causes inconscientes ou affectives. Pour certains élèves, les maths signifient paix, ordre, refuge, ils se trouvent à l'aise en face d'elles, et "réussissent" ; pour d'autres, les mathématiques représentent un danger, une confusion, une fatalité, et la haine qui peut s'ensuivre est à l'origine des échecs.
Cette explication permettra aux parents et aux éducateurs de comprendre enfin certains échecs, de modifier leur attitude, et de sortir de situations jugées jusque là sans issue.
Cette explication a un autre intérêt : elle peut amener à modifier l'enseignement des mathématiques et la formation des maîtres tant discutée aujourd'hui.

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 01/08/2018
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN